2 mars 2018

Affirmer son statut

Sur la Course au Soleil

L’édition 2018 de Paris-Nice s’élance le samedi 4 mars et marque le début de la saison des courses à étapes majeures du circuit professionnel. Depuis 1997 et la victoire de Laurent Jalabert, aucun Français ne s’est imposé sur cette épreuve qui permet de jauger dès le printemps les forces en présence. Une occasion de se souvenir de la performance exceptionnelle accomplie par Louison Bobet en 1952, s’adjugeant le classement de la course après avoir écrasé la concurrence de sa domination.

Au terme d’une saison 1951 durant laquelle il a brillé pour la première fois sur les grandes classiques, remportant Milan-San Remo et le Critérium national, et s’adjugeant de superbes places d’honneur sur Paris-Roubaix (2e), la Flèche wallonne (4e) et Liège-Bastogne-Liège (7e), Louison Bobet entame la saison 1952 avec un maillot de Champion de France sur les épaules et un titre de «Sportif numéro un» de l’année 1951 décerné par les lecteurs du magazine But et Jeu (remportant plus de 42 000 voix). Il se présente donc avec de réelles ambitions au départ de Paris-Côte d’Azur (le nom que porte Paris-Nice entre 1951 et 1954) le 25 mars 1952 aux côtés de ses coéquipiers de l’équipe Stella parmi lesquels Jean, son frère, pour lui prêter main forte.

Cette 10e édition de l’épreuve, qui compte sept étapes et 1 234 kilomètres, accueille pour la première fois un contre-la-montre. Louison, qui a prouvé sa valeur sur les classiques, est désormais décidé à s’imposer sur les courses à étapes. Après une première étape remportée par André Darrigade et marquée par l’abandon de Ferdi Kübler, le Champion du Monde, le Champion de France accélère la cadence dès le deuxième jour et opère une sélection qui fait plier tous ses adversaires. Il domine la course sans partage, sur un parcours particulièrement tourmenté, et gagne quatre étapes (trois au sprint et une sur le contre-la-montre). Il laisse ses poursuivants au classement général, l’Italien Donato Zampani et le Belge Raymond Impanis, respectivement à 4 et 6 minutes. Le 30 mars, il reçoit le maillot jaune à liséré orange de vainqueur sur le podium d’arrivée érigé à Grasse.

Dans le livre qu’il consacre à Louison Bobet, paru aux Éditions Palantines en 2009, Jean-Paul Ollivier qualifie la performance du champion en ces termes : «Au terme de l’épreuve, on peut l’affirmer : jamais la supériorité de Louison Bobet n’a été aussi éclatante.» Le journaliste insiste sur la «classe» exceptionnelle qu’affiche Louison sur cette course. Cette année 1952 marque un tournant dans la carrière du coureur français qui est désormais persuadé de pouvoir remporter les plus belles courses à étapes. Il confirme cette ambition en remportant dès 1953 son premier Tour de France.

En 2018, pour la 76e édition de Paris-Nice, nombreux sont les coureurs qui essaieront de mettre fin à l’hégémonie de la formation Sky qui a remporté les trois dernières éditions de l’épreuve (Richie Porte en 2015, Geraint Thomas en 2016 et Sergio Henao en 2017). Parmi eux, des Français comme Tony Gallopin, Alexis Vuillermoz, Warren Barguil, Julian Alaphilippe, Pierre Roland ou Lilian Calmejane pourraient prétendre à quelques victoires, voire à la consécration finale lors de arrivée sur la fameuse Promenade des Anglais de Nice.

Bonne route Messieurs !

--

Paris-Nice : Site officiel / Guide Touristique

Histoires associées

Quand l’art rencontre le sport. [Re]-Découvrez le style subtil de l'illustrateur anglais Guy Allen, qui de l’automobile de luxe au cyclisme, retranscrit la fusion qui unit le [...]

Lire

Quand un véritable passionné de vélo sur le long court, met à profit son talent et son énergie au profit de l'âge d'or du Tour, cela donne un nouvel ouvrage à découvrir maintenant…

Lire

Si, comme nous, vous cultivez votre pratique cycliste bien au-delà du macadam, découvrez cette expérience hors norme racontée par Nicolas Lormeau sur la scène de la Comédie Fr [...]

Lire

La 101e édition du Giro d’Italia s’est élancée pour trois semaines de course le 4 mai dernier. Retour sur les faits marquants de la carrière du champion face à cet autre monument…

Lire