27 juin 2017

De la passion à Paul Smith

Il aurait pu être un cycliste de renom si un accident n’avait pas entravé un élan prometteur. Immense personnalité du monde de la mode, anobli par la reine Elisabeth II en 2000, Paul Smith considère le vélo comme un élément indispensable à son processus de création.

C’est ce parcours atypique que Paul Smith raconte dans son Cycling Scrapbook (Mon Album du Cyclisme dans sa version française) publié chez Thames and Hudson, fameuse maison d’édition spécialisée dans le livre d’art. David Millar, le professionnel écossais, affirme l’intention de l’ouvrage dès l’introduction. Ce Cycling Scrapbook n’est pas véritablement un livre sur le vélo, mais un livre consacré à la passion de Paul Smith, le styliste, pour le vélo.

Au gré des chapitres de cet album de 240 pages richement documenté, résolument graphique et typographique, Paul Smith présente tous les éléments qui participent à sa passion. Accompagné dans son propos par Richard Williams, ancien rédacteur en chef de la rubrique sports des quotidiens The Gardian et The Independent, il rend hommage aux héros du peloton, consacrant des épisodes à Fausto Coppi et à Charly Gaul, valeureux adversaires de Louison Bobet au cours des années 50. Il passe également en revue les courses qui restent dans toutes les mémoires, qu’il s’agisse des Tours d’anthologie ou des classiques de renom. 

Mais sa préoccupation première reste l’élégance. Lorsqu’il décrit le look qui s’impose en code incontournable dans le peloton ou qu’il s’attarde sur la qualité des identités visuelles des marques, tant sur les maillots que dans les publicités, Paul Smith redevient le créateur que nous connaissons tous. Il décrit les maillots, qu’il accumule dans une collection personnelle qui fait référence, en considérant leur valeur artistique. Il présente les vélos qu’il possède ou qu’il a créé en affirmant ses intentions créatives, sa fameuse propension à associer les couleurs vives se révélant particulièrement dans cet inventaire personnel.

La marque Louison Bobet partage le goût résolu de Paul Smith pour le style. Il développe, à l’instar du créateur anglais, le concept de griffe textile dans l’univers du vélo. Le vêtement, s’il conserve ses vertus techniques, est pensé pour flatter la ligne et le regard. Pour accompagner le cycliste dans sa pratique et lui permettre d’atteindre à son tour un Hall of Fame dans lequel les grands champions et les amateurs passionnés sont rassemblés pour l’éternité.

--

Ce genre d’nspiration.

--

Cycling Scrapbook de Paul Smith

Publication : Thames and Hudson - 2016

Photographies : paulsmith.com

Histoires associées

Quand un véritable passionné de vélo sur le long court, met à profit son talent et son énergie au profit de l'âge d'or du Tour, cela donne un nouvel ouvrage à découvrir mainte [...]

Lire

Si, comme nous, vous cultivez votre pratique cycliste bien au-delà du macadam, découvrez cette expérience hors norme racontée par Nicolas Lormeau sur la scène de la Comédie Fr [...]

Lire

En 1952 comme en 2018, Paris-Nice marque le début de la saison des courses à étapes majeures. Retour en histoire et en mots sur la Course au Soleil comme on aime l’appeler…

Lire

La 101e édition du Giro d’Italia s’est élancée pour trois semaines de course le 4 mai dernier. Retour sur les faits marquants de la carrière du champion face à cet autre monument…

Lire

Quand l’art rencontre le sport. [Re]-Découvrez le style subtil de l'illustrateur anglais Guy Allen, qui de l’automobile de luxe au cyclisme, retranscrit la fusion qui unit le [...]

Lire