8 septembre 2017

L’ÉTOFFE DES HÉROÏNES

Par Mauve Aka «Marcelin Biclou»

«Lorsqu’en 1947, le maillot jaune du Tour de France utilisa des fibres synthétiques pour la première fois, Louison Bobet, qui avait pris la tête du classement, refusa de le porter et exigea le classique maillot en laine mérinos.

Beaucoup l'accusèrent de faire un caprice, je vois simplement la volonté d'un homme de rester en accord avec ses valeurs. Respecter son corps, son cœur et sa tête est essentiel pour rouler correctement.

Ne jamais renoncer à ce que l'on veut, persévérer avec ce qu'on est, être fière de ce qu'on devient et ne pas renoncer à sourire quoi qu'il arrive.

En français, on a un mot pour ça : le Panache

--

Merci Mauve ;)

#louisonbobetcyclingteam #thealluringwoman

Histoires associées

Cette annnée, Louison Bobet entame son expansion européenne, à la rencontre de nouveaux passionnés partenaires. Première destination voisine de l'hexagone, la Belgique. En voi [...]

Lire

Paris-Rouen, ça vous dit ? L’événement Classics Challenge Paris propulsé par Louison Bobet & co revient cette année avec une toute nouvelle formule. Faisons les présentations…

Lire

Été 2017, 5 rouleurs de la côte Ouest française décident de s’attaquer aux cols pyrénéens, en 1 semaine. Une histoire de vélo mais pas que. Découvrez le récit de leur aventure…

Lire

Partir à la rencontre de ceux et celles qui affronteront le Ronde très prochainement, telle sera la mission de l’équipe LB sur le prochain Tour des Flandres cyclo. Tous les dé [...]

Lire