4 avril 2018

L’enfer commence le vendredi…

Sur les pavés

> Read in English <

Il existe des monuments du cyclisme que la Terre entière nous envie de posséder. Paris-Roubaix en fait partie. En ce week-end d’avril, le monde sera rivé sur cette portion de route unique en son genre, au nord de la France, de Paris à Roubaix afin de vivre ce cyclisme exigeant, de grande facture, à travers une expérience ultime, la boule au ventre…

Vous avez écouté ceux qui vous veulent du bien. […] Tous vous ont répété que Paris-Roubaix, bien sûr c’est Paris-Roubaix, mais qu’il n’y a pas que Paris-Roubaix dans une saison cycliste, encore moins dans la vie et que… Ces gens-là ne savent pas. Ça commence à vous prendre le jeudi soir après la dernière grande sortie d’entraînement. Le vendredi matin, vous commencez à avoir mal aux jambes, ou au ventre, ou à la tête. Enfin, vous commencez à avoir mal quelque part pour la bonne raison que, la veille du grand jour, il faut que tout aille de travers. Et vous finissez par le croire.

Forcément, les médias en rajoute. Le vendredi - c’est bien le moment - vous apprenez que les bas-côtés de la route à Mons-en Pévèle sont impraticables et le samedi que Fausto Coppi n’a pas digéré le marquage de Louison Bobet dans Milan-San Remo, à moins que cela ne soit Rik Van Steenburgen dans le Tour des Flandres… Bref, Louison Bobet a le masque.

La pression monte. Elle monte jusqu’à l’heure du départ. Mine de rien, on vous susurre que les Bianchi sont équipés de boyaux Clément de cinq ans d’âge, de grosse section et tout et tout. Antonin Magne vérifie la pression de votre pneu avant avec le sérieux d’un grand patron d’hôpital contrôlant un électrogramme. Sa blouse blanche, repassée de frais, confirme par ailleurs que nous n’êtes pas là pour rigoler. Quand vous paraphez la feuille de départ, vous savez que vous avez votre visa pour l’Enfer… Et le départ est donné.

Jean Bobet à propos de Louison Bobet. Avril 1956. Extrait de «Demain On Roule» - Éditions La Table Ronde.

Le 8 avril 1956, Louison Bobet prend le départ de la 54e édition de Paris-Roubaix. Durant la trève hivernale, il a subi une opération délicate pour une induration à l’entrejambe. Et bien entendu, comme souvent, il est visiblement inquiet avant de plonger dans l’enfer du Nord.

Malgré cette fragilité, Bobet réussit à être de la bonne échappée avec les Français Jean Forestier, Bernard Gauthier, Nello Lauredi. Comme d'habitude, non loin de leurs frontières, les Belges sont également devant avec Fred De Bruyne et Rik Van Steenbergen. Bobet, à force de courage, retrouve de l'énergie et, sur le vélodrome roubaisien, devant un public en délire il triomphe au sprint devant Fred De Bruyne, Jean Forestier et le grand Rik Van Steenbergen.

Bobet attendra 25 ans pour trouver un successeur…

Paris-Roubaix n'est jamais gagné par un tocquard. Dans les derniers kilomètres, il ne reste que des champions. Ici, en 1956 quatre vainqueurs figurent sur ce cliché où Bobet (1956) mène devant Forestier (1955), Debruyne (1957), B. Gautier Van Steenbergen (1948 et 1952) et Lauredi. Auteur : Miroir du cyclisme.

--------------

Pour fêter le 62e anniversaire de cette victoire mythique,

nous vous offrons 20% de remise exceptionnelle

sur toutes les collections du eshop du 6 au 9 avril inclus

avec le code PARISROUBAIX.

PROFITEZ-EN <

--

Crédit images : L’ÉQUIPE - Miroir du Cyclisme.

Histoires associées

Cette année, Louison Bobet a choisi de célébrer, encore une fois, le cyclisme dans toute sa splendeur au travers d’une édition spéciale, clin d’œil aux 21 virages de l’Alpe d’ [...]

Lire

Découvrez nos conseils et nos combinaisons pour vous aider à choisir votre prochain équipement cycliste, surtout quand les conditions météo jouent au Yo-Yo...

Lire

De longue date, la marque allemande de grosse berlines confortables s'est taillée une réputation de résistance et de fiablité sans comparaison. Découvrez le parallèle avec not [...]

Lire

Cet été, Time et Louison Bobet s’associent et lancent une collection textile alliant élégance, performance et savoir-faire pour célébrer le haut de gamme à la française. Premi [...]

Lire

Voilà, c'est l'automne. par chance, l'été indien nous propose encore de belles plages ensoleillées mais les matinées se révèlent fraîches. Découvrez nos conseils pour vous équ [...]

Lire